La fabrication :

La principale difficulté réside dans la construction du sifflet, qui demande au moins 20 heures de travail et est en grande partie effectuée manuellement.

Il faut aussi passer par de nombreuses étapes pour aboutir au résultat final :

  • alésage de la coulisse
  • pré-percage de la fenêtre, mise en forme rectangulaire
  • mise en presse de l’embouchure
  • mise en forme du conduit d’air
  • fabrication du bouchon
  • taraudage et ajustage du bouchon
  • fabrication du biseau
  • réglage final
  • encollage du bouchon, du tube de coulisse
  • ébavurage, polissage, marquage.

La coulisse d’accord en laiton est évidemment usinée au tour à métaux, ainsi que l’alesage du corps et de la tête, ceci garantissant un ajustage précis.

Chaque partie du tin whistle est gravée LM et comporte son propre numéro de série. Une tête est réglée pour jouer uniquement avec un corps ayant le même numéro de série.

Une tête en ré n’ira pas avec un corps en do ou mib, car les dimensions fenêtre / conduit sont nécessairement différentes.